2010

N'oublions pas l'Afghanistan

V

Dans les années 2010, AMI devient PU-AMI, puis PUI et oriente son action avec plus de visibilité externe et de plaidoyer. Des campagnes, des outils et des événements ont été développés, en étroite coopération avec des partenaires et d’autres ONG, afin de sensibiliser à cette crise humanitaire prolongée.

2010 : AMI célèbre l’anniversaire de la fondation : 30 ans d’engagement à travers le monde. Une exposition est organisée à Paris.

2011 : AMI fusionne avec Première Urgence (PU) : Première Urgence Internationale est née.

Octobre 2011 : Les accords de Bonn (5 décembre 2011) : Première Urgence Internationale rejoint d’autres ONG travaillant en Afghanistan. Dans une déclaration commune, les organisations humanitaires incitent tous les pays influents à accélérer le processus de paix et implanter des mesures concrètes de protection de la population afghane.

Novembre 2014 : Première Urgence Internationale organise, avec un collectif d’ONG françaises, un évènement intitulé «Don’t forget Afghanistan». Durant une semaine, une exposition a eu lieu à Paris afin de donner une visibilité à cette crise humanitaire oubliée.

2015 : Diversification du mandat et de l‘intervention de Première Urgence Internationale en Afghanistan, avec une intervention d’urgences multisectorielles et de protection.

2016 : Première Urgence Internationale lance une page Facebook dédiée à la communication de la mission en Afghanistan et pour informer des actions faites sur le terrain.

2017 : Diffusion d’un documentaire sur ARTE « Pakistan : un billet pour retourner en Afghanistan » // Exposition à Paris « Histoires afghanes : en attente d’espoir », en collaboration avec ACF, avec une conférence et une exposition photographique.

2019 : Première Urgence Internationale entreprend un bilan historique de sa mission en Afghanistan pour marquer ses 40 ans de réponse humanitaire dans le pays.

Une mère afghane, derrière son voile intégral, avec ses deux enfants en bas âge.

Crédit : Simon Letellier / Archives Aide Médicale Internationale

Une médecin prend la tension d’une jeune patiente afghane, intégralement voilée.

Crédit : Pascal Maillard / Archives Aide Médicale Internationale

Un médecin afghan pèse un jeune bébé pour vérifier son état de santé et sa situation nutritionnelle.

Crédit : Pascal Maillard / Archives Aide Médicale Internationale

Des enfants afghans attendent leur tour dans la salle d’attente de la structure de santé.

Crédit : Pascal Maillard / Archives Aide Médicale Internationale

Des Afghans, identifiés comme « relais communautaire » par les équipes de l’ONG, lisent le magazine de santé Salamati, toujours produit par les équipes d’AMI (devenue Première Urgence Internationale en 2011).

Crédit : Archives Aide Médicale Internationale

Une équipe de Première Urgence Internationale inaugure une nouvelle ambulance qui permettra de transporter des patients dans de meilleures conditions.

Crédit : Archives Aide Médicale Internationale

Deux jeunes frères afghans.

Crédit : Pascal Maillard / Archives Aide Médicale Internationale

La situation humanitaire est toujours préoccupante. La crise dure maintenant depuis plus de 30 ans et commence à se banaliser dans l’opinion publique mondiale. Les ONG humanitaires développent leur plaidoyer et leur communication : les civils afghans ont toujours besoin d’assistance.

Crédit : Antoine Nguyen / Archives Aide Médicale Internationale